topblog Ivoire blogs

24/05/2013

Orochi 2013 : Razer améliore le capteur de sa souris pour PC portable

L'Orochi passe au laser. Signée Razer, cette nouvelle version de la souris pour joueurs nomade de la marque aux trois serpents conserve son double mode de connexion au PC, son encombrement réduit et ses 7 boutons.


la promesse

La version 2013 de l’Orochi de Razer fait son apparition. Cette petite souris pour PC portable se destine aux joueurs nomades qui ont besoin de précision, de vélocité et de boutons programmables lorsqu’ils jouent ailleurs que chez eux. Voyons quelles sont les nouveautés apportées par ce modèle proposé à 70 euros.
la réalité

Plus rapide et plus précise, l’Orochi 2013 bénéficie d’un nouveau capteur laser. Ce nouveau modèle de la célèbre souris portable pour joueur de Razer peut maintenant monter jusqu’à une vitesse de 6400 ppp (point par pouce) contre 4000 sur le modèle précédent. Dans la pratique, cela permet à l’Orochi d'être aussi rapide que bon nombre de ses grandes sœurs pour PC de bureau. Ainsi, les joueurs les plus exigeants conservent la même vitesse de curseur qu’ils soient à la maison ou en voyage. Toutefois, l’Orochi propose deux modes de connexion au PC et, sa prise en main -gabarit oblige- est très différente des souris gamers dédiées aux PC de bureau.
Connexion Bluetooth et filaire

L'Orochi se connecte au PC portable soit en Bluetooth, soit avec le câble USB fourni, de 90 cm de long. Pour fonctionner sans-fil, l’Orochi requiert deux piles LR06 standard (livrées) Un indicateur de charge est présent sur le dos de la souris, il passe du vert au rouge suivant l’état des piles. En moyenne, celles-ci tiennent une trentaine d’heure en usage intensif et, si vous oubliez d’éteindre le mulot grâce au petit interrupteur situé sur son ventre, la souris passe en veille pour éviter la panne sèche. En mode filaire, c’est l’USB qui alimente la souris. Toutefois, certains joueurs conserveront les piles car elles permettent de lester la souris sans la déséquilibrer pour autant (66 g sans pile, 114 avec)
Pas de changement sur la forme et les boutons

Côté ergonomie, aucun changement n’est à signaler. L’Orochi demeure une souris adaptée aux droitiers comme aux gauchers grâce à une forme neutre. Son revêtement est mat et légèrement granuleux pour éviter que la souris ne glisse à cause de la transpiration. Elle conjugue donc bonne glisse et confort. Il faut toutefois quelques heures de pratique pour correctement appréhender son petit gabarit, surtout quand on utilise une souris de bureau la plupart du temps. Pour le reste, la molette crantée est toujours aussi efficace et rétroéclairée de vert. Le mulot conserve aussi ses 7 boutons (les deux clics principaux, le bouton sous la molette et 4 répartis sur les flancs), dont 6 sont programmables directement dans les jeux ou grâce au logiciel Synapse 2.0 à télécharger sur le site de Razer.

le verdict

L’Orochi 2013 de Razer est un bon petit mulot. Nous aurions toutefois apprécié avoir un câble USB un tout peu plus long et des batteries rechargeables plutôt que des piles.

Les commentaires sont fermés.